Quand une théorie n’est plus une théorie

Je lisais un article en ligne du Express et j’ai eu un choc en lisant ceci : «Black holes are often found at the hearts of galaxies and up until April this year have been purely theoretical.» ou, les trous noir sont souvent retrouvé au sein d’une galaxie et jusqu’à avril de cette année n’était qu’ une théorie. Cette déclaration m’avait causé à faire une recule parce que les trous noirs font partie de la recherche d’astrophysiques depuis la découverte de Cygne X-1 en 1971. En utilisant la terminologie familière de théorie trompe la publique générale à penser que les trous noirs n’étaient pas confirmés en science jusqu’à ce point en avril avec la découverte de l’ombre de M87*. C’est dangereux de faire de telle déclaration.

Avec la terminologie quotidienne le terme théorie est spéculatif, on a une idée incomplète, une devinette. Cependant, en science le terme théorie est une explication de comment quelque chose fonctionné ou ce qui constitue quelque chose. Les théories sont souvent des grandes corps de recherches et sont très détaillées.

Prenez la gravité comme exemple. La loi universelle d’attraction gravitationnelle de Newton n’explique pas ce qui est la gravité, tout simplement ça démontre mathématiquement comment deux corps interagissent à travers leur attraction gravitationnelle. Plutôt, c’est la théorie générale de la relativité qui explique comment fonctionne la gravité et ce que c’est (le résultat de mass qui courbe l’espace-temps). Les trous noirs sont partis de la théorie générale de relativité. Au début ils n’étaient qu’une bizarrerie de l’équation de champ d’Einstein, mais la découverte de Cygne X-1 a montré que les trous noirs n’étaient plus une simple bizarrerie mathématique.

Plusieurs observations de trous noirs ont été fait à travers les années et ont supportées non seulement la théorie mais l’existence de ces massive objets. Les disques d’accrétion, noyaux actifs de galaxie, les ondes gravitationnelles et autres observations étaient tous documentées long avant la découverte de l’ombre de M87* par le Event Horizon Telescope.

Aucune de ces observations, incluant celle de l’ombre, ont déplacé les trous noirs hors du sphère de théorie scientifique. À l’encontre, elles aident à garder les trous noirs come comme partie importante de la théorie générale de la relativité.

Les écrivains scientifiques et les communicateurs de sciences doivent prendre des précautions quand ils utilisent des termes come théories, théoriquement, loi, fait, hypothèse et conjecture. Ces termes ont une différente définition dans le vocabulaire du jour au jour et dans les domaines de la science. Quand ils sont utilisés en mauvais contexte, ça peut créer une mauvaise représentation de ce que fait la science; ce qui peut causer des malentendus et même une méfiance de la science.

Je ne suis sans faute et il faut, moi aussi, que je me re-familiariser avec la terminologie, c’est partie de mon rôle comme communicateur scientifique. Un de mes outils est l’article en anglais de livescience.com. Écrivait ou lecteur, ça vaut toujours la peine de relire une deuxième fois et de se souvenir à garder un œil critique quand vous voyez ces termes dans un article.

– KMSB

Follow Me Here: